Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 17:28

Un article du Dr Pierre Azam

Est-ce la volatilité de l’économie ou pour tout dire la crise qui contribue à l’augmentation du tour de taille de nos concitoyens ? 

Quoiqu'il en soit, une chose est sûre : la récente enquête réalisée en exclusivité pour Newsweek par la société de sondage Gallup Healthways montre que de début 2008 à la fin du premier trimestre 2009 l’obésité aux Etats-Unis a augmenté de 1,7% sur la population totale du pays, ce qui représente 5,5 millions d’Américains obèses de plus (IMC supérieur à 30).

Ce sondage a montré que ces nouveaux obèses avaient une moins bonne qualité de vie que les personnes qui avaient un poids plus faible et générateur d’une meilleure santé.

Gallup qui a déterminé un index de qualité de vie et de bien-être a surveillé 1000 Américains par jour en cherchant à créer un index compréhensible qui permettrait de suivre et de comprendre au jour le jour, mois après mois l’évolution du mode de vie des Américains.

Cet institut peut prétendre surveiller et veiller sur 460 000 Américains par an ce qui permet d’avoir une vision instantanée et une perspective de la qualité de vie et de la santé des Américains. Certaines questions posées au pool des personnes sondées ont un rapport avec le poids, et les données Gallup Healthways donnent le nombres de personnes qui ont un IMC (ou BMI) supérieur à 30 (obèses) en temps réel.

Ce nombre est passé  pour la  population surveillée entre début 2008 et le 1er trimestre 2009   de 25,1% à 26,8% de la population générale. Ces chiffres sont d’autant plus alarmants, et d’une grande signification, que de 2003 à 2006 le Center of Diseases Control and Prevention  n’avait pas mesuré d’augmentation significative du taux d’obésité au Etats-Unis. « Une élévation de 2% de l’IMC n’est ni banale ni sans incidence au niveau de la population » explique Frank Hu, professeur de nutrition et d ‘épidémiologie de l’université d’Harvard. Ce niveau de croissance de l’IMC peut avoir un impact de santé publique important sur le diabète, l’hypertension et le cholestérol de la population américaine.

Mais qu’est-ce qui peut justifier ce bond en avant de l’obésité aux USA et probablement ailleurs ?
Une des explications la plus plausible serait la combinaison du développement du stress lié à la récession et de l’augmentation des prix des produits frais (bons pour la santé, comparés aux produits industriels transformés) ; toutes les conditions seraient ainsi réunies pour une prise de poids.

Les recherches de Gallup Healthway montrent que ceux qui sont qualifiés d’obèses sont les sujets qui ont le moins facilement accès aux biens de bases, tels que les aliments, une habitation ou l’accès aux soins. Le stress de trouver ou de garder son emploi, de payer ses factures,   de conserver un lieu d’habitation stable sont des paramètres qui jouent un rôle négatif sur la santé, y compris sur le poids.

« Il y a un lien clair entre stress et prise de poids », indique Leslie Heinberg , directeur du service comportementaliste du Bariatric and Metabolic Institute de Cleveland. « Les gens sont plus tentés par des aliments rassurants en mangeant des aliments plus caloriques  et riche en graisse », explique-t-elle. Ce type de prise de poids est particulièrement mauvais pour la santé. « Il est très évident que les hormones du stress jouent un rôle important sur le stockage des graisses, et spécialement sur les graisses viscérales, très mauvaises pour la santé ».

De même le fait d’avoir un budget familial restreint implique d’une part un stress alimentaire, mais également le fait du choix d’aliment peu chers, aliments qui sont typiquement plus riches en graisses et en calories.  Les Fast-food ont eux fait face à la crise en proposant des menus à 1$, ce qui attire bien entendu les gens qui veulent faire des économies.

Mais qu’est-ce que ces choix diététiques vont au total coûter aux USA sur le long terme ?
« L’obésité induit de nombreux problèmes de santé et s’associe à de nombreuses maladies : comme notre société vieillit et que les gens sont de plus en plus gros, ceci implique une inflation de la charge des soins », explique L.Heinberg. « Faire que les gens aient des habitudes alimentaires plus saines et qu’ils contrôlent leur poids sont des points très importants pour réduire le fardeau économique que représente le traitement du diabète de type II et des maladies cardio-vasculaires ».

Ce fardeau a été quantifié de plusieurs façons. En 2006, les chercheurs estimaient que le coût réel de l’obésité représentait 5 à 7% des dépenses annuelles de soins soit plus de 100 milliards de dollars.  C’est pour cela que la croissance de 2% du nombre des obèses depuis 2008 a un réel impact économique. Il est remarquable de savoir qu’avant le choc économique et  la récession le pays se battait déjà contre le problème du surpoids et de l’obésité. En 2006, le Center of Diseases Control and Prevention déterminait que 34% de la population était obèse.

Le sondage de Gallup-Healthway montre par ailleurs qu’il y a une corrélation entre bien-être et poids. Les sujets qui ont un IMC supérieur à 30 ont une moins bonne qualité de vie que ceux qui ont un poids « de bonne santé » (qui correspond IMC de 20 à 24,9). Les sujets obèses ont moins de chance de se sentir et de rester bien, et une plus grande probabilité d'avoir à souffrir de pathologies associées : ils souffrent plus fréquemment de douleurs chroniques de genoux et de dos et l’on diagnostique plus souvent des états dépressifs. Les sujets à fort IMC souffrent plus souvent de troubles du sommeil (apnée en particulier), ce qui peut engendrer une certaine forme de détresse physique et mentale.

L’IMC dans le groupe de Gallup-Healthway est basé sur le poids et la taille déclarés par les sujets sondés, ce qui veut dire que ce groupe n’est pas homogène et ne venant de la même source clinique ; mais cela implique que le problème est probablement pire que ce que nous laisse croire l’étude, car les gens ont plutôt tendance à sous-évaluer ou sous-déclarer leur poids. Par ailleurs l’IMC n’est pas la meilleure mesure de l’obésité, car elle ne tient pas compte de la masse musculaire des sujets. Mais c’est un bon indicateur épidémiologique comme le précise Frank Hu, professeur de nutrition et d'épidémiologie de l’université d’Harvard.

Alors que faut il faire ?
Les gouvernements tentent de favoriser les bons réflexes. Ainsi, dans quelques Etats, le gouvernement a eu un rôle actif dans la lutte contre les graisses trans, pendant que le Sénat examinait une loi promulguant une taxe sur les sodas sucrés. En Italie, des gouvernements de Provinces proposent des avantages financiers incitatifs aux gens ayant perdu du poids. Malgré tout, la tendance reste à la prise de poids. Cependant, il est important de relever une information encourageante : certains experts pensent que la profonde crise financière, responsable de cette forte augmentation de l’obésité, peut accélérer la mise en place d'une politique de réforme de  la santé. Cette évolution tristement spectaculaire confirme l’urgence de la situation.

« Je pense que les réponses négatives sur les items de style de vie données par les citoyens sondés et la réponse nécessaire des pouvoirs publics doivent être en accord. La récession nous donne une opportunité », commente Harold Pollack, professeur de sociologie de la santé à l’université de Chicago. « C’est le bon moment d’examiner une politique de santé publique et de dire comment nous allons faire, et ce que nous pouvons faire de mieux ». Les changements dans la façon de manager les problèmes de santé et d’obésité doivent donc intervenir immédiatement, car si l’inflation d’obésité continue, l’Amérique sera en danger d’être prisonnière de ce fléau. Et n
ous devons,  de notre côté de l'Atlantique, agir pour favoriser et accentuer  la prévention plus satisfaisante que le soin, toujours synonyme d’échec et de coûts majeurs de santé.
    



DOCUMENTATION


Gallup Healthways

Center of Diseases Control and Prevention

Partager cet article

Repost 0
Published by OBOBS : Observatoire de l'Obésité - dans PREVENTION
commenter cet article

commentaires

Bdussauge 07/07/2009 20:14

Un article qui explique que Mc Donald france est devenu le second chiffre d'affaires de la marque après les Etats-Unis. Des raisons de ce succès sont développées: fournisseurs français, prix bas... mais personne ne veut comprendre pourquoi le pays de la gastronomie a adopté ce type de nourriture? http://www.slate.fr/story/7499/comment-mcdo-conquis-la-france

Bertrand 07/07/2009 10:49

Je suis évidemment d'accord avec ces conclusions mais que je ne les entends pas pour la première fois mais plutôt depuis 2004, date à laquelle la presse internationale a décidé de publier toutes les semaines des articles anxiogènes. Je pense que le collège de médecins qui animent l'Obobs devraient trouver des solutions innovantes que les pouvoirs publics adopteraient. Je pense à l'instar de l'empreinte carbone des entreprises qui doit diminuer dans les dix prochaines années, que nous pourrions avoir "l'empreinte calorie" des entreprises qui devraient réaliser la moitié de leur chiffre d'affaires ou de leur dépenses alimentaires avec des produits non gras. Avec pour alternative : verser une partie de leur impôt à des tickets restaurants de produits frais. Elle est comment cette idée?

  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg