Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 15:18
S’il apparaît désormais que la prévalence de l’obésité augmente de façon conséquente partout dans le monde, cette épidémie se répartit inéquitablement sur le territoire français. Les raisons socio-économiques ne sont pas étrangères à cela.

Afin de cibler les zones les plus touchées, pour mettre en place une politique de prévention mieux adaptée, nombre d’études se penchent sur les dossiers établis par les Services de Santé des Armées, à l’époque où le service national existait encore : entre 1897 et 1996, la prévalence de l’obésité explose de façon significative.

4 millions de jeunes hommes sont donc passés à la toise pour mettre en évidence des disparités non seulement sociales, mais également pondérales, celles-ci semblant directement en rapport avec les bassins d’emploi et les zones rurales ou urbaines : pus le taux de chômage est élevé, plus la courbe de l’obésité croît ; plus la population est urbanisée, plus les chiffres de prévalence augmentent. Les raisons sont évidentes : sédentarisation, malbouffe, etc.

On constate donc entre ces deux dates une augmentation de 37 % de la prévalence, faisant passer la proportion d’obèses dans la population de 11,5% à 15,7 %. La part hommes ayant un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 30 a doublé tandis que la prévalence de "maigreur" n’évolu  ni dans un sens ni dans l’autre.

De plus, les chiffres des Service de Santé des Armées montrent que la taille de la ville n’a aucune incidence : le taux d’obèses augmente, parmi les populations urbaines, de 30 à 45 % en moyenne entre 1897 et 1996, toutes tailles de villes confondues.


Les réalités cependant tendent à se modifier conséquemment en fonction des bassins d’emploi pour lesquels on peut constater une prévalence qui augmente du simple au quadruple. 
Les taux sont plus forts dans le Nord-Pas de Calais qu’en Bretagne, par exemple. Le nord de la Picardie est proche dans ses statistiques du Nord, le sud de cette région se rapprochant de l’Ile-de-France où la prévalence est plus basse. La précarité sociale montre donc un lien avec le développement de l’obésité.

Cependant, il ne faut pas non plus omettre les comportements alimentaires régionaux, essentiels en l’occurrence. L’effet des pratiques régionales est un critère à prendre en compte, dans la mesure où le sud de la France tend à avoir des comportement alimentaires plus proches des normes nutritionnelles admises dans l’équilibre alimentaire, cela étant aussi bien sûr lié à la situation sociale. Les régions les plus défavorisées au sud souffrent autant de l’obésité que dans les régions du Nord.

Et la Corse ?

S’il fallait étendre cet article aux enfants, et non plus uniquement aux jeunes hommes, l’actualité récente nous montre que la Corse  fait partie de ces régions où règne une loi du silence concernant l’obésité. Son taux est le plus fort de France : 22,2 % des enfants de 5 à 7 ans, selon les chiffres donnés par l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), la moyenne nationale étant de 14,4 % (France métropolitaine + DOM). Cette loi du silence tient en ceci que lors de la 5e journée Nationale de Prévention et d’Information sur l’Obésité Infantile organisée par l’AFPA sur tout le territoire, rien n’avait été prévu en Corse. Alors que la situation s’avère plus alarmante qu’ailleurs.

L’inquiétude est donc liée au fait que les problèmes de chômage et pde récarité sociale sont très prégnants en Corse. Des actions de prévention et de santé publique s’avèrent donc nécessaires pour pallier tout risque de morbidité et de mortalité liées à l’obésité. Rappelons simplement que cette obésité tend à faire reculer l’espérance de vie alors que celle-ci augmente constamment depuis plus de 40 ans.


Partager cet article

Repost 0
Published by OBOBS : Observatoire de l'Obésité - dans PREVENTION
commenter cet article

commentaires

laurianne 21/09/2010 14:00


bonjour, dans le cadre de nos activités inter-disciplinaires nous avons choisi de traiter l'obésité nous aimerions quelques informations plus en détails de ce thème.
merci de votre compréhension.


Dr Sophie Treppoz 23/07/2009 11:08

L'AFPA organise depuis 5 ans de façon bénévole des actions pour sensibiliser la population et les autorités publiques à l'importance du rôle des pédiatres dans la prévention et le sivi des enfants trop gros.
les chiffres de prévalence annoncées en Corse émanent de statistiques locales, maintenant un peu anciennes, des données de l'éducation nationale (Bulletin BEH) et n'étaient, à ma connaissance, pas extrapolables à l'ensemble de l'ïle de Beauté...
le problème que les pédiatres rencontrent aussi lors de ces journées gratuites de consulatations, est la difficulté à mobiliser des familles autour d'un sujet "tabou" et culpabilisant, qui remet en cause souvent le modèle éducatif parental. De plus, peu de personnes aiment s'entendre dire que leur enfant est "obèse" et de ce fait hésitent à consulter et se voilent un peu la face.
Il n'y a pas de "risque" vital immédiat avec l'obésité ou l'excès de poids débutant souvent "asymptomatique" au début et de ce fait cette pathologie est reléguée au "pas urgent". La décision d'agir arrive souvent un peu tard quand l'excès de poids est "visisblement visible" et compliqué de symptômes divers, souvent d'ordre psychologiques... mais c'est bien dommage !

  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg