Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 09:00
En 2007, la marque Dove faisait sensation en publiant cette vidéo, même si bien entendu cela permettait d'asseoir sa notoriété en choisissant une communication des plus décalée.


2 ans et demi plus tard, la députée Valérie Boyer propose un projet de loi obligeant une mention obligatoire sur les photos retouchées.

Dans une ère de l'image, du glamour, de l'esthétique cosmétique et chirurgique en diable, comment faire accepter un tel texte ?

En fait, ce n'est pas la question du "comment" qui est tellement importante, mais plutôt celle du "pourquoi".

En effet, la motivation de cette loi repose sur l'impact supposé - car pour l'instant la plupart des spécialistes ne font pas le lien de façon évidente - entre cette idéalisation trafiquée du corps de la femme et les troubles du comportement alimentaires des adolescentes ; l'anorexie provoquant chaque année de nombreux décès.

Outre la discussion que ce projet n'a déjà pas manqué de provoquer, peu importe que la loi soit adoptée ou non (ce qui semble difficilement vraisemblable étant donnée sa difficulté d'application), la prise de conscience et l'ouverture au dialogue qu'elle peut amener semble être une occasion rêvée pour faire avancer d'autres dossiers autour de l'image, du corps et de l'alimentation. Il est d'ailleurs intéressant de voir qu'autour (dans le temps) de cette confrontation deux magazines ont fait des choix "gonflés" pour leur couverture : Glamour en septembre avec un modèle taille large et ce mois-ci Gala avec les rondeurs dénudées de Marianne James.

Tandis que dans les "REGARDS" du Challenges en date du 24 septembre, on trouve ces deux petites lignes : "A elles deux, les marques Coca-Cola et Mc Donald's valent 100 milliards de dollars. Coût annuel de l'obésité aux Etats-Unis : 150 milliards." La corrélation linéaire serait par trop simpliste, néanmoins les responsabilités s'ajoutent.Des régimes miracles saturent les espaces publicitaires, des magazines de mode ou "people" apparaissent régulièrement, nos écrans et affichages sont remplis de corps splendides et la plupart du temps savamment dénudés (et retouchés...), pourtant l'épidémie d'obésité ne cesse de progresser.

Ce grand écart entre réalité et fantasme est des plus perturbants, il est donc temps d'agir concrètement pour rétablir un équilibre plus sain pour le corps et l'esprit.


Partager cet article

Repost 0
Published by T.A - dans ACTION
commenter cet article

commentaires

Bruno Fuscien-Trasan 12/10/2009 15:31


Pour faire suite à l'article sur le "morphing" et les séances de photo shop à dose atomique sur les canpagnes publicitaires , je conseille le film "simone" sorti en DVD dans les années 2000 , film
d'Andrew Niccol avec Al Pacino et Catherine Kenner.


Ce film relate l'histoire d'un réalisateur sur le retour qui suite à des déboires avec l'héroïne principale de son de son dernier film, crée la première actrice virtuelle : la comédienne idéale,
belle et entièrement soumise ; parfaite pour l'aider à reconquérir le succès et la gloire d'antan.


Ce film intéressant montre très bien combien les individus peuvent être crédules, totalement sensibles et addicts à la beauté même si celle-ci est totalement fausse.


Ce film plutôt bien fait trouve aujourd'hui sa place dans un univers publicitaire totalement fait sur les apparences, posant ainsi la question fondamentale : "où est le vrai ... où est le faux"
?


A vos DVD ....


Pierre Azam 09/10/2009 16:02


Comme le dit Bertrand , enfin du mouvement pour un sujet ou l'immobilisme et le "laisser faire surtout sans rien toucher" était de mise.
Les media se voient contraint et forcé de s'emparer du sujet, voir de l'illustrer. On peut compter sur leur talent et leur rivalité pour faire mieux et plus les uns que les autres.
A quand un numéro entier femmes rondes avec leur mode, leur shopping leur psycho , leur sexo , leur cuisine, les lieux hype , enfin tout ce qui fait un bon numéro de magazine grand public.
A partir du moment ou ce type d'attitude journalistique se fera, alors plus besoin de loi .
Le marché fera le reste. Combien de femmes rondes ou obèses se réinteresseront à cette presse qu'elles avaient délaissé ne se sentant plus concerné.
Le train est en marche.
Le terrain de la prévention est un autre domaine, une autre composante du problème et le domaine des solutions à envisager est vaste et encore en friche.


Bertrand 09/10/2009 01:31


Excellent article qui montre tout l'interet du projet de loi de Mme.Boyer qui n'a absolument pas l'objectif d'être adopté par le parlement mais de provoquer des réactions. Nous les avons! Car les
médias classiques et numériques ont repris cette idée aussi surprenante qu'irréalisable et maintenant les premiers magazines concernés choisissent des femmes rondes pour leur couverture. Voilà les
prémices d'un équilibre qui ne va pas forcément changer celui des adolescents.


  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg