Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 14:40
A peine deux semaines après la publication de l'étude Obépi-Roche 2009 et une semaine après la réunion plénière de la Commission Danne demandée par le président Nicolas Sarkozy pour la prévention de l'obésité et le 1er Colloque du CNAO, la direction de l'APHP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris) décide la fermeture de son centre de référence de l'Hopital Européen Georges Pompidou (HEGP) labellisé en 2005 pour la prise en charge médico-chirurgicale de l’obésité de l’adulte. Sans aucun respect pour ses équipes soignantes et pour ses patients, l'hôpital Georges Pompidou exclut l’obèse de sa structure. Pourtant, jusqu’au mois d’avril 2010, 127 patients obèses ont déjà leur date opératoire interventions de chirurgie bariatrique sont prévues et plus de 200 sont inscrits  au-delà de cette date.

L'orientation retenue à la place de la prise en charge d'une maladie qui touche 12% des Français se fait en faveur des pôles de cancérologie et de  cardiologie de l’établissement, envisageant d'éventuellement transférer le service de chirurgie de l'obésité à l'Hôpital Ambroise Paré, centre non labellisé et non équipé pour la prise en charge du patient obèse.

Encore une fois, le patient obèse est discriminé. Il n’a pas le droit aux mêmes soins et à la même qualité d’accueil que les autres patients, alors que dans le même temps :
 
- Madame la Ministre fait dans la loi HPST au titre III, une priorité de la prévention et de l’éducation thérapeutique du patient atteint de maladie chronique, une priorité nationale

- tous les acteurs de santé se plaignent de la difficulté d’offrir le meilleur service possible au patient souffrant d’obésité

- l’AP-HP a amorcé une grande campagne sur « l’humanisation de l’hôpital : mode d’emploi » l’HEGP.

Les différents acteurs de terrain admettent que cette décision est tout bonnement inadmissible, mettant à la poubelle des années de travail sans aucun respect pour les décisions prises par les plus hautes instances  nationales et les résultats obtenus.

Le Professeur Chevallier, responsable du service de chirurgie digestive de l’HEGP est le premier à dénoncer cette décision : 

"Après deux ans et demi d'errance suite au décès du Chef de Service, des discussions et des menaces, hier matin alors que le Comité de Pilotage mis en place par la direction générale de l'Hôpital Georges Pompidou pour l'intégration des nouvelles équipes d'Ambroise Paré (notamment pour rassembler les équipes de cancérologie) se réunissait comme tous les jeudis depuis un mois (sans avoir intégré initialement aucun des trois chirurgiens du service de chirurgie digestive et finalement en acceptant la présence d'Anne Berger) l'annonce a été faite que la chirurgie de l'obésité ne faisait plus partie du service. Or il se trouve qu'au sein du département de chirurgie digestive de l'hôpital Georges Pompidou, il y a trois chirurgiens, un orienté cancero, l'autre chirurgie endocrinienne et l'obésité qui marche très bien. L'accueil du service d'Ambroise Paré est prévu pour Mars 2010, mais la nomination du nouveau Chef de Service est annoncée pour le 8 décembre, soit dans moins de deux semaines... A compter de ce moment-là, que deviendront les 127 patients dont l'opération est programmée, les 200 patients en cours de parcours, les 30 patients par semaine en nouvelle consultation, et les 3500 personnes opérées depuis 15 ans et sous surveillance depuis ? Il est intolérable et inacceptable de traiter des patients obèses de cette façon-la ! J'ai essayé de mener mon combat tout seul de mon côté, mais en tant que chirurgien, je ne suis pas entendu.

Nous sommes implantés depuis l'ouverture en octobre 2000 à Georges Pompidou, mais nous avons commencé bien avant à Boucicaut en 1994, soit 10 ans avant que la chirurgie soit reconnue comme efficace. Ce qui est passionnant dans cette chirurgie, c'est qu'au début on nous a pris pour des fous,mais il y a tout de suite eu beaucoup de patients à opérer. Avec la mise en place de la coelioscopie et des anneaux gastriques, le fait d'avoir été en CHU m'a permis de publier, de réaliser un suivi, et d'observer les résultats excellents, d'agir avec pédagogie auprès des médecins, etc. Les premiers papiers que nous avons écrits sur le sujet sont aujourd'hui des références internationales. Cette chirurgie, c'est le traitement efficace de l'obésité-maladie pour les 20 années qui viennent, même d'après les médecins fondamentalistes chercheurs.  L'obésité est de plus en plus grave et fréquente donc il y a un besoin réel de structurer cette activité, le besoin de créer des centres : ce n'est pas le moment de détruire ce qui marche ! Il y a un véritable manque de reconnaissance du travail réalisé !"


Un courrier est envoyé ce jour par Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO à la Ministre de la Santé, Mme Roselyne Bachelot-Narquin; au Directeur Général de la Santé M. Didier Houssin ; au Président de la CME de l’AP-HP, Prof. Pierre Coriat ; à la directrice de l’HEGP, Mme Elisabeth de Larochelambert ; aux Professeurs Jean-Jacques Altman, responsable du pôle diabétologie-nutrition-endocrinologie de l’HEGP et Jean-Marc Chevallier, responsable du service de chirurgie digestive de l’HEGP ; aux membres de la Commission Anne de Danne et à sa présidente.

L'obobs est aux côtés des personnels et des patients concernés et se mobilise pour vous tenir informés : à l'heure où la recherche de bonnes pratiques dans la prise en charge de l'obésité est une des priorités absolues retenant l'attention de tous, il semble tout simplement aberrant de voir que l'administration hospitalière est prête à sacrifier un centre de référence dans un subjectif classement des priorités entre maladies. Si l'on suit cette logique, demain il vaudra mieux être cancéreux ou cardiaque qu'obèse...


Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Pierre Azam - dans ACTION
commenter cet article

commentaires

souscrire mutuelle 08/12/2009 10:47


super ce blog
bonne continuation
et a bientot


dussauge 29/11/2009 17:47


Ce qui est surprenant c'est l'absence d'explications ou de démonstrations économiques pour prendre une telle décision. Je me joins à la dénonciation de cette fermeture scandaleuse qui ne respecte
pas les parties prenantes. Les autorités publiques auraient-elles du mal à cacher un intêret économique ou politique dans cette démarche? A suivre...


  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg