Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 12:27
Les événements se succèdent rapidement afin de ne pas laisser retomber la dynamique et les synergies qui commencent à opérer. La semaine dernière, c'était au tour du think tank Fondation Concorde et sa commission santé d'inviter à l'échange autour de la question : "Obésité et troubles du comportement alimentaire, un enjeu économique et de santé publique", en présence de Valérie Boyer, députée des Bouches du Rhône et figure emblématique de la question depuis la remise de son rapport à l'Assemblée Nationale il y a un an. Etaient également présents dans la salle : Anne de Danne, présidente de la Commission pour la prévention de l'obésité qui doit remettre son rapport le 15 décembre, Anne-Sophie Joly, présidente du CNAO, le Pr Chevallier, responsable de la chirurgie de l'obésité à l'hôpital Georges Pompidou et de nombreux spécialistes à différents titres (médecins nutritionnistes, gynécologues, médecins du travail, ...). 

La richesse des échanges et la passion qui anime les personnes qui y ont pris part ne font que montrer l'ampleur du travail à mener : il existe encore des manques de passerelles entre par exemple la médecine traditionnelle, la médecine scolaire et la médecine du travail ; il y a des lacunes dans la prévention ou dans la prise en charge du poids par exemple dans l'attention portée aux femmes enceintes ; le statut de "nutritionniste" n'est pas encore suffisamment encadré pour éviter le charlatanisme ; etc.

Pour Valérie Boyer, un des leviers fondamentaux sera l'inscription de l'obésité dans le cadre réglementaire : que ce soit en la désignant comme Grande Cause Nationale (mais cela ne durera qu'un an), en l'assimilant à une ALD (affection de longue durée) et en l'inscrivant comme priorité dans les SROS (schémas régionaux d'organisation sanitaire).

Il faudra également créer un modèle de santé durable et de prévention, développer la prise en charge et les tarifications adaptées, savoir être innovant avec les mutuelles par exemple, et inventer des programmes d'éducation alimentaire avec l'Education Nationale pour aller plus loin que les circulaires existantes,facultative en termes d'éducation et obligatoire pour l'équilibre nutritionnel dans les cantines mais pas encore appliquée partout.

La polémique a pris forme autour de deux nouvelles inquiétantes. D'une part, comme l'ont souligné le Pr Chevallier et Anne-Sophie Jolyla fermeture du centre de référence de l'hôpital Georges Pompidou laissera les patients obèses à nouveau dans une errance médicale certaine, peu de lieux étant équipés correctement pour les accueillir. D'autre part, l'annonce faite par François Nogues au sujet des réseaux de santé : il y a environ 1000 réseaux en France, 200 dédiés au diabète mais moins de 12 à l'obésité ; or, la volonté actuelle est d'aider les "pathologies installées" et donc notamment ceux concernant le diabète, mais un réseau comme ROMDES a 2 ans pour fermer ses portes. Il semble donc y avoir une certaine incohérence entre une volonté politique forte et la commande par le président de la République en personne d'un rapport alors que dans le même temps les structures aptes à le mettre en oeuvre disparaissent !

Il y a donc encore beaucoup à faire, mais la mobilisation et forte et une grande attente se cristallise autour de ce nouveau rapport que l'on espère ancré dans la réalité. 

Partager cet article

Repost 0
Published by T.A - dans ACTION
commenter cet article

commentaires

sophie treppoz 15/12/2009 14:09


Le réseau RéPPOP69 est un réseau de santé qui propose depuis 2005 un accompagnement médical régulier aux familles d'enfants et adolescents trop gros. Ce suivi médical est comprend également un
soutien téléphonique régulier, des consultations gratuites de diététicienne et de psychologue ainsi qu'un choix d'activité physiques et sportives adaptées.
Ce réseau de santé, comme tous les réseaux, dépend des financements publiques. Il fonctionne depuis 2005 et aide de plus en plus de familles résidant dans le dépârtement du Rhône. Pour autant
l'obésité n'est plus une priorité d'intervention pour les fonds FIQS en Rhônes Alpes. L'existant est donc conservé mais ce serait plus délicat si d'autres projets de réseau RéPPOP devaient
s'échaffauder... Les résultats d'Obépi sont -ils responsables de cette décison ?
A suivre....


  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg