Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 12:58

Fotolia_10219224_XS.jpgNous savions déjà que la France et l'Europe de manière générale suivaient la voie -malheureusement- ouverte par les Etats-Unis concernant l'obésité. Fait plus étrange, la pandémie touche des régions et des pays auxquels nous n'aurions a priori pas pensé. Ainsi la question Pourquoi les citadins africains grossissent-ils ? posée dans le cadre d'un article complet sur le site de notreplanete.info s'avère intéressante à considérer. De même, le lancement au Mexique d'un plan de lutte contre l'obésité infantile est à prendre en compte dans les différentes voies explorer à travers le monde contre ce phénomène [brève sur le site du Nouvel Obs]. Un article intitulé Fabriquer de la bonne graisse, sur le site Science.fr nous apprend que des chercheurs allemands ont trouvé le moyen de produire chez l'animal de la bonne graisse, consommatrice de lipides, aux dépens de celle qui les stocke - une piste originale dans la lutte contre l'obésité, à suivre...

 

Pour en revenir à notre pré carré, le 4ème Congrès national des villes adhérentes au dispositif Ensemble Prévenons l'Obésité des Enfants (Epode) a permis l'annonce de son intention de renforcer la prévention de l'obésité auprès des femmes enceintes et de la petite enfance. Lancé en 2004, Epode prévoit également d'intensifier les actions mises en place auprès des populations les moins favorisées et de poursuivre la prévention autour de l'activité physique pour lutter contre l'obésité infantile [brève sur le site La Parisienne/LeParisien.fr].

 

 

Dans le même temps,  les travaux commencent pour la Fondation pour l’alimentation et la santé, comme nous l'annonce le site L'Hotellerie-restauration.fr. Le modèle de cette fondation colle aux préoccupations de l'ObObs et son organisation même nous semble étrangement familier : "L’originalité de cette fondation réside dans sa structure même, fruit d’un partenariat public-privé sans précédent, dont l’indépendance vis-à-vis des acteurs sera garantie par un comité scientifique composé de ‘sages’.  Ses actions s’organiseront autour de trois pôles : le Pôle débats (initier des réflexions, proposer et piloter la publication d’analyses…), le Pôle actions (proposer, soutenir et coordonner des actions de terrain…) et le Pôle recherche (proposer de nouveaux programmes…). Financée en partie par les entreprises de l’agroalimentaire, la Fondation est actuellement en cours d’obtention du décret de reconnaissance d’utilité publique et “espère apporter dès l’an prochain des résultats concrets”. Dommage de réinventer sans cesse ce qui existe déjà... Néanmoins, nous ne serons jamais assez à porter cette cause nationale et internationale, l'objectif restant de pouvoir véritablement coordonner l'ensemble des acteurs, parties prenants et projets afin de ne disperser ni les énergies, ni les moyens disponibles.

 

La concordance des temps 

 

Il est intéressant de prendre note de deux brèves qui vont assez de pair pour faire sens ; d'une part, LaDepeche.fr titre sur le fait que les élèves ne font plus assez de sport et d'autre part, le site Streetgeneration.fr indique la possibilité de la suppression des menus supersize dans les fast-foods... Mis en corrélation, on trouve des sources de comportements à rééquilibrer... Si l'on arrivait à coordonner l'ensemble avec cette approche globale que nous efforçons de porter au travers de l'Observatoire de l'Obésité, des résultats probants seraient à espérer de façon plus pérenne et rapide...


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre Azam 13/06/2010 22:01


Ces mots tels que pandémies sont effectivement très fort et parfois gênants quand ont fait soit même partie des gens touchés. On a beaucoup parlé de pandémie pour la grippe A sans réalité
scientifiquement prouvée. La pandémie n'est "que" l'universalité d'une épidémie.
Est ce mieux? Ebola est une épidémie mortelle à moyens thérapeutiques restreints. L'obésité est une sorte d'épidémie de société qu'un mouvement de société peut endigué et, nous l'espérons tous,
soigner.
De toute façon l'obèse ne doit pas ou la personne affecté par l'obésité (ce qui rend le diagnostique moins définitif et l'espoir permis) ne doit en rien se sentir stigmatisée mais simplement
responsable d'elle même en toute liberté.


Carole M 09/06/2010 10:24


Bonjour à tous,
Je viens de lire le mot pandémie en ce qui concerne l'obésité.
J'avoue que j'ai été troublé que l'on puisse rattacher ce mot à notre surpoids.
Mais pourtant c'est un fait.
Cela reste néanmoins encore un peu génant dans mon esprit. J'ai tout à coup l'impression d'être atteint d'un mal terrible, d'une maladie qui contamine.
Sans doute car la pandémie est associée à quelque chose qui pourrait être grave.
Mais l'obésité ne l'est elle pas après tout ?
Carole M


  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg