Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 22:14
A l'ObObs, nous avons le sens de l'humour. Il est vraiment peu évident de pouvoir rire sainement de la question de la maîtrise de son poids, alors quand les publicitaires traitent le sujet, même si c'est pour vendre un produit, on en profite...
Il est pourtant évident qu'être continuellement dans la frustration peut conduire à des comportements étranges, c'est pourquoi la vraie solution réside dans le fait de préserver le plaisir...
Repost 0
Published by T.A
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 16:45

Ange Lise a un parcours intéressant : jusqu'à 13 ans, elle était obèse, les médecins ne savaient pas comment l'aider, alors elle a choisi de s'en sortir, seule.

Des années plus tard, devenue journaliste, elle se passionne notamment pour le secteur de la santé. Le temps a passé et puis l'envie de partager son expérience est venu.

Cette BD est le fruit de cette démarche et de cette volonté de partage. Petite interview de l'auteur :

 

 

 

Les ateliers nutrition de Tutti Kids

La BD Max fait le poids sert de support ludopédagogique dans les classes pour ouvrir le débat autour de l'obésité et de la nutrition. Ange Lise se tient à la disposition des écoles qui souhaitent organiser des ateliers nutrition. D'une durée de 1h, les ateliers abordent les grands thèmes de la nutrition, grâce à un quiz qui fait participer les enfants.

Plus d'infos : redaction@griffe-info.com

 

 

 

 

 

Ange Lise est également l'instigatrice de La Griffe de l'Info, un portail d'information destiné aux 8-13 ans.

 

griffe

Repost 0
Published by T.A - dans EDUCATION
commenter cet article
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 16:22

le-500-kcal.JPG

La Saint-Valentin approche… et dans un moment de délicatesse absolue, la méthode 500kcal vous propose une offre spéciale. Cadeau ou non-régime ? Ignominie commerciale ou commerciaux osant absolument tout pour tenter de vendre des plats tout prêts à des personnes en détresse ou n’en ayant pas besoin mais qui pensent, après visite sur le site, en avoir besoin ?

Le propos est clair dès le départ : mincir sans régime. Tout le monde connait le principe, il reste immuable : manger mieux, des produits de saison, de façon parfaitement équilibrée, éviter les fast-food, ne pas abuser de plats tout prêts trop gras, trop salés, éviter les surplus de sucre, etc.… cela ne coûte absolument rien si ce n’est de modifier la façon dont on fait ses emplettes et de réguler sa nourriture.

Pourtant, visiblement, cette méthode considère que la personne lambda en est incapable. Mais elle vous est vendue avec 20 % de réduction au cours de cette offre délicate de Saint-Valentin ! Il faudrait presque craquer…

Le non régime paroxystique

Ici, on ne vous vend pas de la perte de poids fondée sur un régime drastique, contraignant, mais on vous vend une « philosophie » ! Le monde de l’obésité est sauvé ! Depuis le temps que tout le monde attendait le Nietzsche de l’anti-obésité !

 « Aujourd'hui, le temps vient à nous manquer. Nous sommes de plus en plus soumis à des pressions psychologiques et face à des obligations professionnelles et personnelles, pouvant modifier notre état physiologique, et dans certains cas notre apparence physique. 

Le bon fonctionnement de notre capital santé est souvent mis à l'épreuve. » Au moins, une info reste cohérente sur ce site… seule la réponse apportée l’est moins ! Mais on reconnait une grande capacité d’analyse sociétale.

« Après des années de recherche et de réflexion en matière de nutrition, d'analyses des comportements alimentaires des individus et de leurs craintes face une diététique trop exigeante, la Diétologie® est née pour répondre aux attentes de tous. »

 « La diétologie… »

Ce doit être un mélange entre diète et « logos »… science… ce ne peut être une arnaque avec un nom pareil, sérieux, conceptuel, scientifique…surtout après des années d’études… ce n’est pas une arnaque en soi et au sens le plus fort mais juste une tentative pour vendre quelque chose que tout le monde peut avoir gratuitement. Cette méthode invente le fil à couper l’eau tiède !

« La Diétologie® ne remplace pas les règles d'hygiène alimentaire de base élaborées par le monde médical et les autorités publiques, LE 500 KCAL les a tout simplement synthétisées afin de répondre à une population de plus en plus exigeante en matière d'équilibre alimentaire ; et de les guider sur une voie rassurante. »

Exigeante en matière alimentaire ??? Fichtre,  vous nous la baillez belle ! Si cette exigence, cette éducation nécessaire, se traduisaient par cette réelle exigence alimentaire, nous n’aurions pas lieu de lutter si ardemment contre un fléau toujours plus destructeur, il ne faudrait pas se contenter de vendre quelques plats tout prêts livrés fort cher à domicile.

500-kcal-delicat.JPG

Anti-méthode

Vendre du tout prêt ne correspond pas à la réalité de ce qu’il faut. Se rééduquer à une bonne nutrition passe par un contact avec le produit, par une série d’entretiens avec des équipes médicales et paramédicales pour connaître scrupuleusement les besoins a priori, pas une fois que la vente est conclue avec un suivi a posteriori ne reposant sur rien. Enfin…si, reposant sur un chèque envoyé pour recevoir ce que tout rayon de supermarché ou étal de marché propose à moins cher, assurément.

Pourquoi ça (ne) marche (pas) ?

Aucune étude préalable de la santé de la personne concernée, aucun entretien sanitaire réel et aucune évaluation psychologique, nutritionnelle. Cette « philosophie » doit intégrer une part de voyance…

Si l’on en croit les nombreuses pages du site, la justification est la suivante : ça marche parce que… ça marche (comme si manger mieux suffisait, en passant tout de même un coup de fil déculpabilisant et générateur de ventes de temps à autre d’un nutritionniste) !

De fait, il faut payer parce que ça marche, et puisque ça marche, il faudra payer encore et encore… pour manger équilibrer.

Une solution peut également se présenter à toute personne tentée de sortir sa carte de paiement : faire ses courses différemment, rééquilibrer  son alimentation en vertu de règles admises par tout le monde, s’entretenir au préalable avec un nutritionniste si seuls quelques kilos sont à perdre. Il faudra en revanche faire appel à une équipe plurivalente de médecins spécialisés dans le traitement de l’obésité le cas échéant…ce qui peut s’avérer plus pertinent et sera au moins efficace…

Méthode à fuir pour faire des économies !

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 12:55

Fotolia_13160640_XS.jpgAlors que la revue britannique « The  Lancet » montre que l’obésité dans le monde touche aujourd’hui 10% de la population mondiale , soit 500 millions de personnes et que cette obésité a doublé en 30 ans, la presse française titre « Les français restent minces ….. » (Le Parisien) ou « Obésité : les français gardent la ligne » (Elle), « les français au top de la minceur » (Europe1).

 

 

C’est un peu vite oublier que la France comptait en 2009 6,5 millions d’obèses, et qu’en 12 ans la prévalence de l’obésité des adultes français était passée de 8,5% à 14,5% et a donc probablement doublé en quelques 15 ans comme le souligne le rapport Obépi Roche de 2009 dirigé par le Professeur Arnaud Basdevant.

 

Alors désinformation, incompétence, inconscience ou tout à la fois ?


Il est vrai que l’étude menée par des chercheurs de l’Impérial Collège de Londres et de l’Institut Recherche et santé d’Hamilton au Canada fait froid dans le dos.

 

En 28 ans l’IMC a augmenté autant chez les hommes que chez les femmes. On compte dans le monde 1,46 Milliards d’adultes en surpoids. Ces problèmes ne concernent plus les seuls pays occidentaux ou les pays riches, mais le glissement se fait progressivement vers les pays à revenus bas ou moyens. Dans les pays riches, les Etats-Unis gardent la palme du surpoids avec une IMC de plus de 28 (La Nouvelle-Zelande est deuxième). Le Japon a l’IMC la plus basse a 22 pour les femmes et 24 pour les hommes. Cas unique en Europe, l’IMC a baissé en Italie, et les femmes les plus minces sont les suissesses. 

 

Les chercheurs, le professeur Ezzati et le Professeur Yusuf qui ont mené l’étude, rappellent que le surpoids est un facteur de risque important pour les maladies cardiovasculaires, le diabète, et le cancer et serait à l’origine de 3 millions de morts chaque année. Cette bataille mondiale est difficile à gagner et pourrait passer par le contrôle et la prévention du cholestérol, de la tension artérielle et du tabagisme selon le Pr. Yusuf qui pense que le contrôle de l’obésité nécessitera des « interventions prolongées » sur des dizaines d’années.

 

Et même si dans ce tableau apocalyptique la France fait partie des moins mauvais, nous ne sommes pas bons : nous comptons 2,5 millions de diabétiques en France. L’obésité infantile est passée de 4% environ en 1966 à 15 à 18% selon les études aujourd’hui. Et n’oublions pas que le diabète, les maladies cardiovasculaires et toutes les pathologies rattachées à l’obésité et l’obésité elle-même auront probablement coûté 37 milliards d’euros au budget de la nation française en 2009.  

 

L'ObObs attend du Professeur Basdevant, ''Monsieur Obésité'' de l’Elysée, qu'il sorte de son silence assourdissant face à de telles incohérences franco-françaises et de telles contre-vérités médiatiques suggérées.

 

Non, vraiment il n’y a pas de quoi pavoiser et sûrement pas de quoi prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages.

 

Repost 0
Published by Dr Pierre Azam - dans RECHERCHE & PUBLICATIONS
commenter cet article
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:08

445689983_1e34226219.jpgIl est bien dommage qu'une polémique très organisée ait pu faire rage il y a quelques semaines autour de l'aspartame et que les conclusions de l'Anses tombent finalement à plat aujourd'hui. Au milieu de la tornade "Médiator" et de l'annonce maladroite de l'Afssaps concernant la liste des 77 médicaments "mis sous surveillance", toutes ces sirènes (à prendre au sens mythologique également) ont malheureusement créé un climat anxiogène et beaucoup de brouillard.

 

 

Concernant l'aspartame, finalement l'Anses ne relève pas de danger dans les études qui ont agité les discussions, surtout pas concernant l'étude italienne, concernant l'étude danoise, l'agence veut bien envisager qu'il pourrait éventuellement avoir intérêt à creuser la question mais sur des bases plus solides (le caractère prématuré des naissances est un peu trop flou et interfère sur le lien avec la consommation de boissons sucrées aux édulcorants).

 

anses.JPG

 

Un important travail reste à faire sur l'éducation concernant le goût sucré - qu'il provienne de "vrai" ou de "faux" sucre d'ailleurs. L'alimentation doit rester à la fois un élément fondateur de santé, mais également de plaisir, le tout étant de trouver le juste équilibre pour chacun. Au-delà des questions liées au poids, il y a plus largement une composante liée à la "maladie" au sens large, et l'existence des substituts au sucre constitue une solide alternative dans l'ensemble de ces cas.

 

Néanmoins, le goût sucré comporte ses spécificités et doit être connu et régulé afin de ne pas créer de nouveaux déséquilibres, en raison de croyances qui peuvent être parfois "faussées" par une méconnaissance de l'ensemble des tenants et aboutissants.

Ainsi au plus simple, un produit "allégé" en sucre n'est pas forcément un produit sans calorie, sans graisse, etc.

 


Afin de développer cette approche et offrir non seulement des clés et une réflexion sur le sujet, l'ObObs initiera prochainement une Commission dédiée au Goût Sucré (qui aura des petites soeurs pour le Goût Salé, l'Activité Physique, etc.).

 

 


 

DOCUMENTATION

 

Article de nos amis Belges

Repost 0
Published by T.A - dans EDUCATION
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 09:04

bracelet-pointes-metal.jpg

Quand l’Obobs reçoit l’offre du siècle pour rester coquet et perdre du poids, nous ne pouvons que nous en faire l’écho ! A l’occasion des fêtes de Noël et puisque la Saint-Valentin approche à grand pas, pourquoi ne pas en profiter pour faire un cadeau inefficace et de mauvais goût : un bracelet régulateur d’appétit ?

 Bijou amaigrissant

 Livré dans un écrin métallique tout en rondeurs, pour accentuer assurément le côté scientifique de l’objet, ce magnifique bijou deviendra le must have de la saison grâce à ses effets sur l’appétit. De plus, il permet de surseoir aux envies de grignotage.

 Avec le bracelet AcuOne Minceur, vos amies pourront enfin être jalouses. A placer autour du poignet, le préfixe Acu faisant croire au lien improbable avec l’acupuncture, vous brillerez en société. Finis les régimes à effet Yoyo. Vous perdrez du poids avec un bijou.

 Comment y croire ?

 On peut émettre des doutes fondés sur les brûleurs de graisses, sur les pilules miracles faisant perdre du poids en mangeant normalement, sur les tisanes amincissantes mais là, ce ne sont plus des doutes que l’on émet. C’est une certitude.

 Perdre du poids en agissant sur un point d’acupuncture grâce à une électronique embarquée régulant l’appétit et stoppant net les envies de grignotage participe de la plus pure escroquerie intellectuelle. On pourrait aisément comparer cela au bracelet qui en fonction de sa couleur vous indique l’humeur dans laquelle vous vous trouver.

 A propos d’humeur, on est plus proche ici de la médecine antique des humeurs que de la médecine conventionnelle fondée, basée sur des études avérées, des protocoles vérifiés et validés.

 Energie et amaigrissement

 « Son principe, un bracelet d'acupuncture électronique, aux méthode naturelle et efficace, qui se positionne sur le poignet droit, l'énergie dégagée va agir efficacement contre les excès d'appétit. Les repas trop copieux, en période de régime, pendant une phase de stabilisation, ou encore pour les gourmandes soucieuses de garder la ligne. » (sic !)

degep7.JPG

 Reprenons… une méthode naturelle… en effet, aucune substance chimique n’entre en ligne de compte. De fait, l’impact sur la santé physiologique est réduit à minima. Mais qu’en est-il de l’impact psychologique ? Qu’en est-il des répercussions sur l’état d’esprit de personnes malades ne réussissant pas à maigrir ?

 Ensuite, le texte est clair (à peu près) : en toutes circonstances, ce bracelet vous permet de lutter contre un appétit trop important, contre les excès festifs (parfait avant Noël et d’autres agapes).

 Abus de confiance

 Ce type de « régime» indirect nécessite de la part des pourvoyeurs de méthodes miracles qui le proposent une vraie propension à se jouer de la crédulité de consommateurs, de malades en souffrance n’ayant guère d’autres solutions (selon eux) que de se tourner vers des techniques inopérantes, vers des procédés pseudo-scientifiques uniquement basés sur rien !

 Rien, si ce n’est l’aspect mercatique qui permet aux commerçants et aux sites vendeurs de s’enrichir sur la détresse, la souffrance physique ou morale, sur une tendance de société amenant malheureusement à constater que l’épidémie de surpoids, d’obésité, ne ralentit pas, fait de plus en plus de victimes et génère de plus en plus de maladies connexes, de comportements compréhensibles amenant à consommer ce type d’objet.

« Face à une clientèle qui a tout essayé "en vain", AcuOne offre un nouvel espoir » disent les différents sites marchands proposant ce produit à la vente. En effet, nous le confirmons, ce n’est qu’un espoir… Celui-ci sera vite déçu, mais finalement, prendre en compte la santé d’un client, son état psychique et sanitaire, est-il important…

Car, en effet, on parle bien ici de clients, non de patients… On parle bien de bénéfices financiers, non de bénéfices pour la santé. On parle de marketing, pas de médecine. On parle d’espoir, pas de perte de poids effective.

On parle, enfin, de clients trompés, sans vergogne.

Repost 0

  • : OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • OBOBS : Observatoire de l'Obésité
  • : Agir et réfléchir ensemble pour lutter contre l'épidémie d'obésité générale et d'obésité infantile au travers d'un comité de pilotage multidisciplinaire, associations de patients obèses comprises
  • Contact

Découvrez le Cirque des Légumes !

 

Rechercher

PARTENAIRES

 

modele banniere juste poids

dynafi.png

Dynafi s'engage auprès de l'ObObs 

 avec "Le Juste Poids"

 

european_obesity_day.png

L'ObObs, partenaire de

la Journée Européenne de lutte contre l'Obésité

 

FFCA.jpg

La Fédération Française de Cuisine Amateur est partenaire de l'Observatoire de l'Obésité (ObObs) pour la mise en place de l'opération le "Cirque des Légumes", sous le patronage de  la Mairie de Paris.

 

Liste D'articles

http://img.clubic.com/00C0000001559948-photo-logo-youtube.jpg